Derniers sujets
» 100 000 km pour un 4200...et après ?
par R2D2 Aujourd'hui à 0:19

» Giornata 2018
par Prudent69 Hier à 23:24

» Bitter CD - Une copie de Maserati
par ALFIERI69 Hier à 22:51

» Nouveau venu
par megaman Hier à 19:37

» Nouveau en GS MCV dans le 33
par steeve33 Hier à 4:45

» Le chauffard roulait en Maserati.
par PhB Lun 20 Nov - 23:48

» P'tit Coeur et sa Gransport Bianco Fuji
par GIGI Lun 20 Nov - 15:27

» Panne aléatoire / erreur boîte CC sur 4200 GT
par Steph69 Lun 20 Nov - 13:23

» adopteunemaserati.com
par GIGI Dim 19 Nov - 20:10

» Nouvel arrivant
par GIGI Dim 19 Nov - 20:01

» Maserati Ghibli GranLusso et GranSport
par ALFIERI69 Sam 18 Nov - 18:21

» Nouveau système multimédia GranTurismo 2018
par ALFIERI69 Sam 18 Nov - 18:07

» Maserati Levante GTS
par ALFIERI69 Sam 18 Nov - 17:36

» tapis de sol - gransport MCV
par Catalan Ven 17 Nov - 22:50

» AIE AIE BATTERIE !
par ahvlanico Ven 17 Nov - 8:46

» [10-12 novembre 2017] Epoqu'Auto Lyon
par P'tit Coeur Lun 13 Nov - 16:33

» Les anniversaires !
par Domi13 Lun 13 Nov - 11:54

» Dernière sortie avant l'hiver
par JC2S Lun 13 Nov - 11:45

» J’ai consacré une vidéo à ma GS « New vidéo »
par Ollive Mer 8 Nov - 8:15

» Ghibli I par Panini et Candini
par ALFIERI69 Sam 4 Nov - 19:20

» La GranTurismo 2018 débarque au Japon
par ALFIERI69 Sam 4 Nov - 18:50

» 4200GT d'Ariège
par BEVOX Sam 4 Nov - 9:53

» [Steph69] GranSport Blu Nettuno, Cuoio
par BEVOX Sam 4 Nov - 8:18

» Distribution de ma 3200 GT
par ITALIA 86 Jeu 2 Nov - 18:20

» TRIDENT CLASSICHE
par ALFIERI69 Mer 1 Nov - 10:07

» De l'alfa à la Maserati
par Steph69 Mar 31 Oct - 9:16

» RedParts : Nouveau site
par Pat83 Dim 29 Oct - 16:00

» quel logiciel et cable pour rentrer dans les entrailles d'une 4200
par ahvlanico Ven 27 Oct - 21:22

» Les garages pour entretenir nos Maserati
par vinceLR Ven 27 Oct - 16:13

» Panne boîte Cambiocorsa
par Pat83 Ven 27 Oct - 14:33

Facebook


Maserati Merak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maserati Merak

Message par Steph69 le Lun 7 Sep - 22:25

Maserati Merak


L'article [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].  Wink 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vers la fin des années 60, Citroën, le principal actionnaire de la marque italienne « Maserati », décide que le moment était venu pour la « Marque au Trident » de lancer une GT à moteur central . Le directoire avait déjà en tête deux modèles distincts, l'un en version de luxe traditionnel et un autre en version moins chère capable de rivaliser avec les tarifs de la concurrence comme l’Urraco de Lamborghini ou la Ferrari 308/GT4 . La voiture sera baptisée Merak et pour une fois, ce nom ne provenait pas d’un vent, mais d’une étoile de la constellation de la Grande Ourse . A partir de 1972, ce coupé 2+2 Maserati sera fabriqué en trois versions, chacune sous le contrôle d'un des trois actionnaires différents de la marque ….

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La première version de l’insolite Maserati Merak est née pendant le contrôle de la marque par Citroën qui a fait la part belle à l'hydraulique . Le tableau de bord rappelait le style Citroën, compteurs ronds multiples, volant mono branche, elle ne sera produite qu'à 630 exemplaires, la fiabilité hydraulique ayant causé beaucoup de désillusions auprès de la clientèle . La deuxième série s'est libérée des attributs de conception Citroën qui nuisaient gravement à la fiabilité et à son caractère sportif . Introduite sur le marché en 1975 alors que Maserati était passé sous la tutelle de GEPI, elle s'est notamment débarrassée du système hydraulique à haute pression de Citroën pour revenir à un système plus traditionnel . La dernière version « allégée » a été introduite dès la prise de contrôle par De Tomaso, et ciblait une nouvelle clientèle typiquement italienne sportive mais un peu moins fortunée que la clientèle traditionnelle . La TVA sur les automobiles en Italie était, à cette époque, très défavorable aux modèles de plus de 2 000 cm³, seulement 19 % au lieu de 38 % . En fait cette version était une alternative économique à la Maserati Bora équipée d'un gros moteur de 4,7 ou 4,9 litres de cylindrée . L’étonnante Maserati Merak en version 2000 GT est reconnaissable à ses bandes latérales ….

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Maserati Merak reflétait la forme générale et les proportions délicates de la Bora, mais le bicorps avait été coupé verticalement juste derrière les sièges, et seul un « arc-boutant » au-dessus de la plage arrière présentait un profil continu . L’époustouflante esthétique était, cette fois encore, l’œuvre du célèbre designer italien Giorgetto Giugiaro . La Merak utilise une grande partie de la structure du châssis de la Bora et son designer a su savamment conserver l’allure générale de la Bora en la réduisant sur la Merak, un vrai tour de force . Finalement, les principales différences notables entre la Merak et la Bora se situent à l'arrière, à la fois visuellement mais surtout mécaniquement car c’est un moteur V6 qui vient remplacer le V8 de la Bora . De plus, afin de réduire les coûts, le châssis tubulaire de la Bora, avec ses deux faux-châssis latéraux arrière très coûteux, a été remplacé par un nouveau châssis monocoque tout en acier avec un train arrière plus simplifiée en raison du petit moteur V6 plus léger . A cause de ces critiques, la Maserati Merak fut considérée par beaucoup comme une Bora 'Junior', au rabais ....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bien que la Maserati Merak soit moins coûteuse que l'élite Bora, la tradition de fabrication en vigueur chez la marque a exigé que la voiture devait être élégante, solidement construite, rapide, fiable et confortable, comme une vrai Maserati. La Merak a été dans toutes ses versions, une voiture de sport qui était confortable et facile à conduire dont les contrôles étaient très docile pour une GT de ce type. Elle disposait d’une bonne visibilité sur tout l'horizon, et le position de conduite était idéale . Le moteur était bien adapté à la voiture, suffisamment puissant mais jamais brutal, tout en souplesse. La tenue de route et la capacité de manutention étaient excellentes. L’habitacle est très soigné avec les sièges baquet, le tableau de bord, les garnitures de porte, la console centrale et la cloison arrière qui ont été garni de cuir. Le tableau de bord intègre les instruments analogiques, comprenant un tachymètre, un compte-tours, la température d'huile, la température de l'eau et la jauge de niveau de carburant, ainsi que l’indicateur d'état de la batterie et une horloge. La console centrale abrite les commandes électriques, de refroidissement et de chauffage / climatisation et les bouches d'aération. La Maserati Merak est une véritable Vintage Classic, une GT entre sportivité et confort ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Maserati Merak était propulsée par un V6 de 3 litres, basé sur le projet Citroën SM-Maserati. Citroën avait été attiré par l’excellente réputation du constructeur automobile Maserati et lui avait même confié la conception de son V6 de 2,7 litres en 1967, avant de prendre le contrôle de Maserati un an plus tard . Ce V6, dérivé d'un moteur V8 conçu par l’ingénieur Giulio Alfieri en 1965, était fabriqué par Maserati dans l'usine de Modène. Dans sa version de 1975, ce V-6 à quatre arbres à cames en tête avec deux soupapes par cylindre de 3 litres de cylindrée était alimenté par trois carburateurs double corps Weber 44DCNF. La puissance du moteur est de 220 chevaux à 6500 tr/min avec un couple maximum de 199 lb-pi à 4400 tr/min. La gestion d’une telle cavalerie était confiée à une transmission dotée d’une boîte à 5 vitesses. Étant donné qu’elle avait 250 kg de moins que la Bora, la Merak pouvait atteindre une vitesse de 240 km/h et avait un comportement routier impeccable. Les freins hydrauliques assuraient une grande puissance de freinage, et ils étaient appréciés pour leur grande stabilité...

[vidyoutube][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[vidyoutube][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Cette Maserati est le fruit de l'éphémère collaboration entre Maserati et Citroën. En fait de collaboration, Citroën est propriétaire de la marque jusqu'en 1973. De son côté, Citroën a extrapolé un V6 du V8 la Maserati Indy pour sa SM, et côté Maserati, il est temps de répondre à la Ferrari et sa 308 GT4 ou à la Lamborghini Urraco. La Merak est alors une sorte d'entrée de gamme chez Maserati qui produit déjà la Bora.

A l'intérieur, on retrouve la patte de Citroën, et les instruments de bord sont tout droit issus de la SM. On peut reconnaître les cadrans ovales, le volant mono-branche ovale. Mais la marque de fabrique se retrouve surtout dans l'utilisation de l'hydraulique : amortisseurs, freins, direction. La boite 5 rapports est aussi d'origine Citroën. Malheureusement, ces éléments furent également synonymes de manque de fiabilité et contraignaient à de nombreux retours chez le concessionnaire.

Le moteur est celui de la SM porté à 3 litres par augmentation de l'alésage. Il délivre alors 190 chevaux, soit 20 de plus que la SM. La vitesse de pointe atteint alors 245 km/h. Placé longitudinalement en position centrale arrière, il procure un équilibre et une motricité qui placent la Merak dans le clan des grandes sportives. A cela s'ajoute une châssis monocoque extrapolé du châssis tubulaire de la Bora. De fait, le poids moindre du V6 permet de conserver les équilibres sans alourdir la voiture.

Esthétiquement la voiture est considérée comme une Mini-Bora, ou Bora Junior, tant elle ressemble à son ainée. Giugiaro a volontairement conversé les lignes générales de la Bora et de face, elles sont difficiles à  différencier. De profil, Giugiaro a implanté des sortes de longerons le long du capot arrière pour augmenter les ressemblances avec la Bora. A l'arrière, les différences sont nettement plus marquées. Une vitre droite derrière les deux passagers arrête la ligne de la Merak, alors que la Bora se termine par une longue vitre presque horizontale qui vient recouvrir le V8. Plus ramassée que la Merak, la ligne arrière se resserre sur les deux blocs optiques, tandis que la Merak a un arrière bien assis sur son train, large et bas.

En 1975, après 630 exemplaires de la Merak produits, Citroën abandonne Maserati qui revient dans les mains d'une firme nationale italienne (GEPI) chargée de trouver des reprenneurs aux entreprises en difficultés. La Merak devient Merak SS. Tous les attributs Citroën ont disparu. Le tableau de bord est entièrement revu, l'hydraulique remplacée. Le moteur est porté à 225 ch. Les performances ne sont pas franchement améliorées, sauf l'accélération. La voiture a surtout gagné en fiabilité. 1000 exemplaires sont rapidement vendus. En novembre 1976, c'est De Tomaso qui reprend Maserati. Au faite des normes italiennes, il la transforme en Merak 2000 GT. Exit le V6 de 3 litres, bienvenu au 2 litres turbo. En Italie à l'époque, la TVA est de  38 % pour les voitures de plus de deux litres, contre 18 % en dessous de deux litres. De Tomaso et Ferrari (avec la 208 Turbo) ont vite compris l'utilité du moteur turbo-compressé pour compenser la cylindrée. Avec 170 chevaux tout de même, la voiture reste alerte. On peut reconnaître la Merak 2000 GT à ses baguettes de protection latérales noires.

En dépit de ce traitement, il ne fut produit que 200 exemplaires de Merak 2000 GT. Elle fut remplacée en 1983 par la Maserati Bi-Turbo.

Fiche technique :

Type du moteur    V6 à 90°
Energie     Essence
Disposition    Longitudinal central arrière
Alimentation     3 carburateurs Weber double corps
Distribution     2 doubles arbres à cames en tête
Nombre de soupapes     2 par cylindre
Alésage & Course     91.6 x 75.0 mm
Cylindrée     2965 cc
Compression     8.75
Puissance     190 ch à 6000 tr/min
Couple     26 mkg à 4000 tr/min
Boite de vitesse     5 rapports
Type    Propulsion
Antipatinage    Non
ESP    Non77)
Direction    Crémaillère
Suspensions Av    Bras triangulés
Suspensions Ar    Bras triangulés
Freins avant    Disques
Freins arrière    Disques
ABS    Non
PneuAv    185 VR15
PneuAr    205 VR15
Longueur    433 cm
Largeur    177 cm
Hauteur    113 cm
Poids    1330 kg
Vitesse max    240 km/h
1000 mètres DA  29 s
Réservoir    85 litres

[vidyoutube][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stéphane
avatar
Steph69
Admin

Messages : 2279
Date d'inscription : 04/09/2015
Age : 43
Localisation : Clermont-Ferrand

http://www.forzaevent.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum